Categorie: Blog
Affichages : 893

Google vs nos médias traditionnels

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Les informations ! Qui n’a jamais entendu dire au court d’un repas « ah, chut ! Y a les infos ! » Qui ne s’est pas vu interrompre une partie de Resident Evil,

Les informations à tout prix ?

A 20 heures pile, juste avant d’atteindre votre ordinateur et de bien sauvegarder vos documents ? N’avez-vous jamais vu des bagarres familiales parce que le journal de « la une » est tellement plus objectif que ceux de France Télévision ? Et des réflexions du style : « Il n’y a qu’un seul journal valable ! C’est le Monde ! C’est le plus sérieux ! Y a pas d’horoscope ! »

Journal télévisé, presse radio... peu importe quel média vous attire, on vous impose les sujets. On choisit pour vous ce dont vous devait être au courant. Les émissions sont fréquentes sur certains sujets tels que la vie des « bonzes  » qui malgré l’insistance des internautes sur les réseaux sociaux n’ont jamais été abordés dans les médias traditionnels. On nous impose une information de masse. « La culture pour tous et surtout, tous la même culture ». Tout le monde sait la même chose. Il est rare de trouver quelqu’un pour nous apprendre quelque chose de différent, tant les médias sont synchronisés entre eux...

Pour ou contre les médias traditionnels ?

Dans ces médias, on reste politiquement correct pour ne, soit disant, pas influencer ou rester objectif. Mais en réalité, il ne faut heurter personne. Pourquoi, me direz-vous ? A cause du seul moteur de ce monde qui ne veut pas lâcher sa place au hit parade des moteurs... j’ai nommé le profit. Et oui, tout média est corrompu. Il faut vendre ! Vendre des journaux, vendre de l’audimat, des auditeurs... Le but ultimes de ces médias n’est plus d’informer mais de gagner en popularité, en pouvoir.
Ce n’est pas pour rien que de plus en plus de monde se tourne vers des alternatives satiriques (Charlie Hebdo) ou comiques (Les guignols). Pour ma part, depuis l’arrêt du Bebêtshow je ne sais même plus qui a été premier ministre. Mais attention de ne pas se laisser prendre au jeu. Ces émissions s’inspirent de la réalité et ne le sont pas, il faut penser à bien comprendre que rien n’est objectif. Il m’est arrivé de voir des gens qui auraient juré sur les guignols comme sur la Bible.

Mur d'écrans de tubes cathodiques

Il va de soi que certaines personnes, souvent expertes dans un domaine, ne se cantonnent pas au savoir dispensé par nos sacro-saints médias et peuvent apporter des nouveautés à notre savoir. Tout simplement car ils sont sorti du circuit informatif et ont apprit par d’autres moyens. Et nous pouvons tous faire de même.

Et Google arriva sans prévenir !

Actuellement on peut raisonnablement penser que la majeure partie des foyers est équipée d’internet, et donc d’un moteur de recherche.

Et bien Google, comme d’autres, est une ouverture vers l’information, sans limite ni censure. Par ce subtil procédé de recherche personnelle, nous réalisons un peu ce que nos parents nous ont toujours clamé, étant petits : « T’as qu’a chercher dans l’encyclopédie ». Google ? Une encyclopédie ? Oui et bien plus que cela. Toutes sortes de médias y publient (si, si, même Le monde) on peut, d’un simple clic, se renseigner sur les sources d’un article, trouver des opinions contradictoires et choisir sa position face à une situation. Nous ne sommes plus limités par les horaires, il n’y a plus que le « 12-13 » ou le « 20 heures » pour s’informer, non ! C’est H24 ! Google n’est pas limité par un nombre de page, comme le dictionnaire, vous pouvez toujours rebondir sur une autre page, et ce, à l’infini.
Enfin ... Restez totalement maître des sujets abordés, si possible.

Google, le Netflix de l'information

Attention toutefois, car en ce monde rien n’est parfait. Certains sujets ou commentaires que vous trouverez dans vos recherches ne sont pas datés et peuvent donc parfois être contradictoires avec l’actualité, si vous ne faites pas attention. Il existe aussi ce qu’on appelle des hoax, autrement dit de l’intox. Heureusement des sites, très performants, sont là pour les dénicher et ils apparaissent souvent avec les résultats de votre recherche.

Un autre avantage majeur de Google c’est qu’il permet une interactivité. Via des commentaires on peut poser des questions, apporter des précisions sur un sujet qu’on maîtrise et ce n’est pas négligeable. On en arrive parfois à des discussions passionnées voire houleuses. Mais quel plaisir de ne pas être passif devant son journal ou sa radio. On effectue un retour vers l’authenticité.
Enfin, toujours sous réserve que ces sites passent par sa plateforme Adword .

Alors ? Quel choix ferez-vous ? Rechercher personnellement sur Google pour réfléchir par vous-mêmes ? Ou ingurgiter de l’info déjà prête et à moitié digérée en même temps que votre purée ?

Commentaires

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0